Videur champion de kick-boxing

le Pire du Net / Pires Dommage / Pires video / Videur champion de kick-boxing

Un jeune allemand souhaite entrer en boite de nuit, mais se fait hélas refoulé. Énervé (et déçu ?), il décide d'insulter le videur. Celui-ci, très calme, décide de le raccompagner à la sortie et de s'expliquer.

Résumé de la conversation :

Jeune fou : "Quoi ? Laisse moi entrer dans la boite!"
Le videur ne répond pas, mais le pousse alors direction la sortie.
Videur : "Viens, on va parler là-bas contre les hommes font."
Jeune fou : "Quoi ? Qu'est-ce que tu veux dire par là ?"
Ils se sont ensemble un peu éloigné.
Jeune fou : "Je vais niquer ta mère!"
Videur : "Ecoute attentivement : premièrement, ma mère est trop vieille pour toi, et ensuite, tu ne peux pas me baiser parce que je suis hétéro."
Jeune fou : "Je vais te baiser!"
Videur : "Je te l'ai déjà dit, ce n'est pas possible, je ne suis pas gay! Ecoute, j'ai l'impression de t'avoir déjà vu..."
Jeune fou : "Quoi ? Tu me connais toi ? D'où tu me connais ?"
Videur : "Je connais ton visage... tu n'as pas un frère ?"
Jeune fou : "Quel frère ?"
Videur : "Tu as déjà causé des problèmes ici!"
Jeune fou : "Non, jamais!"
Videur : "Ton frère s'appelle Rami, n'est-ce pas ?"
Le videur semble connaître le frère de ce jeune, et perd un peu ses moyens...
Jeune fou : "D'où est-ce que tu connais mon frère ? Oui, mon frère s'appelle Rami! Mais je n'ai rien à voir avec lui!"
Videur : "J'ai son numéro de téléphone et je peux l'appeler si je veux! Et comment va réagir ton frère, à ton avis ? Tu sais qui je suis ?"
Jeune fou : "Non, t'es qui ?"
Videur : "J'ai entrainé ton frère!"
Jeune fou : "T'es qui ?"
Videur : "Avec ce type de comportement, tu n'entreras jamais dans une boite!"
Jeune fou : "T'es qui ?"
Videur : "Je suis Michael Kuhr (cf. champion du monde de kick-boxing)."
Le jeune homme change totalement de comportement...
Jeune fou : "Tu es Michael Kuhr ?! Tu veux vraiment appeler mon frère maintenant ?"
Videur : "Oui, je vais l'appeler maintenant."
Jeune fou : "Non, ça n'a pas à se finir comme ça..."
Videur : "D'accord, mais avec ce comportement, tu n'entreras dans aucune boite de tout Berlin! Tu dois te contrôler!"
Jeune fou : "Mais il n'y a aucune raison d'appeler mon frère maintenant..."
Videur : "Si j'appelle ton frère, il va surement de botter les fesses!"
Jeune fou : "S'il te plait mec, ne réagis pas excessivement... c'est bon maintenant... allez, on oublie tout."
Videur : "Si tu t'excuses, je n'appelle pas ton frère."
Jeune fou : "D'accord, d'accord."
Videur : "Mais plus jamais tu agis comme ça!"
Ils se serrent la main, et le jeune repart sans sa fierté...